Qui sommes-nous

Créée en 1987, à Bordeaux, l’association Renaissance des cités d’Europe, qui réunit des professionnels, des personnes qualifiées et des citoyens intéressés, a pour but de favoriser et promouvoir les opérations de sensibilisation, de conservation, d’entretien, de restauration et de mise en valeur du patrimoine architectural quotidien de la cité urbaine ou rurale ainsi que de son environnement ; le patrimoine immatériel et bâti étant indissociables.

Les objectifs :

  • Sensibiliser au patrimoine architectural, urbain et paysager quotidien de la cité,
  • Soutenir la reconquête par les habitants de leur cadre de vie,
  • Renforcer le lien entre les citoyens et le lieu dans lequel ils vivent, la culture et la technique,
  • Tisser le rapport entre patrimoine et technique,
  • Participer au rayonnement du territoire.

En 1989, RCE était pionnière et n’a pas cessé de l’être depuis. Elle a influencé la relation au patrimoine. Considérant que l’environnement bâti, et d’abord « la maison « , est la structure première du développement individuel et social, elle a commencé par éduquer le regard. Avec la lumière comme outil, les nuits du patrimoine sont l’illustration que la ville présentée autrement recèle un constant pouvoir d’étonnement, de curiosité et d’intérêt : « regarder pour voir, voir pour entendre et connaître, connaître pour aimer, aimer pour respecter et mettre en valeur ».

RCE a aussi soutenu que la cité et sa culture sont partageables, si on les met à la portée de tous avec générosité et sérieux.

L’association propose aux bordelais des visites de chantier, redécouvertes originales du patrimoine de leur ville, pour encourager les habitants à se réapproprier leur cadre de vie au travers ce bien commun qu’est le patrimoine.

La ville appartient aux habitants.

Les habitants l’ont compris en participant en masse aux nuits du patrimoine, vécues non comme des déambulations savantes et historiques mais comme un rassemblement populaire à la rencontre de l’atmosphère de la ville, de ses forces, de son génie. Avec toujours la participation in situ des meilleurs représentants de ceux qui réalisent la ville : les architectes et urbanistes, les professeurs, les entrepreneurs et les artistes. La culture fait naître du lien social.
Grâce à tous, les habitants peuvent se réapproprier le territoire de la ville et reconquérir le lien avec le lieu.

Le centre ancien est source d’enseignements sur l’environnement et sur les hommes, un véritable terrain d’apprentissage pour l’avenir de la qualité des tissus urbains. La ville ancienne, entretenue et restaurée doit se poser la question de la compatibilité des réponses respectueuses de l’environnement avec le bâti existant. Il est essentiel de sensibiliser les citoyens à leur patrimoine ; ils doivent comprendre le territoire qu’ils occupent, son histoire, sa spécificité, ses grandes qualités urbaines et architecturales. C’est l’objectif de nos recherches  sur le patrimoine et le développement durable.

Pour découvrir l’histoire de RCE